Un an de course à pied : de rien du tout au semi-marathon

Un an de course à pied : de rien du tout au semi-marathon


Fin février c’est mon course-à-pied-versaire ! Cela fait un an que je cours !

Je vous dévoile mes 5 véritables et inavouables  raisons de courir  :

Allez, je vous épargne les articles larmoyants sur le fait de combien c’est dur de débuter en course à pied (true story), de quel plaisir c’est d’être en totale communion avec la nature quand tu te vautres dans la boue au milieu d’une course nature, de combien mon esprit est libre de toute contrainte quand je cours, de combien je me drogue aux endorphines, et enfin, de combien je pleure en secret sur le dernier kilomètre de chacune de mes courses (waip, je suis assez émotive en mode « HEY dude, you dit it ! »).

  • Je peux enfin laisser libre cours à ma créativité débordante en ce qui concerne les associations de couleurs importables. Dans la vraie vie vestimentaire civile je suis plutôt une fille sobre, je n’aime pas les trucs tape-à-l’oeil et mon placard est rempli de noir. En course à pied, je fais n’importe quoi. Je prends les premiers trucs sur la pile, et souvent c’est moche, mais je m’en fiche.

Cristina Cordula n’a pas encore approuvé mes tenues color bock

 

  • Les T-shirt distribués lors des courses me servent à renflouer mon stock de pyjamas à moindre frais (et les spécimens les plus moches sont parfaits comme « fringues de bricolage »)

Ce T-shirt de 20km de Paris 2017 vit sa belle vie de pyjama.

  • Quand on court, on est souvent entouré de coureurs et j’aime particulièrement quand des coureurs aux longues jambes entrent dans mon champ de vision : je trouve ça beau un corps élancé de garçon qui court.

    De nos jours les coureurs prennent quand même la peine d’enfiler un slip.

  •  Avoir enfin une vraie bonne excuse légitime pour confectionner des déguisements de princesse à presque 30 ans pour les courses à thème. Je vous épargne les photos mais je tease en même temps : GROS projet couture princesse pour la course Royale à Versailles 15km en juin prochain !

 

  • Et le meilleur pour la fin : C’est bien le seul moment où tout le monde me fout la paix pour de vrai.  Son corollaire étant de pouvoir écouter (et brailler par dessus) ma playlist musicale de la honte en toute impunité. Non vous n’aurez pas le nom de mes guilty pleasures auditifs 😀

    Allégorie : sentiment de liberté ultime.

 

Rétrospective et perspectives

Voici les dossards épinglés en 2017….

Et mon agenda sportif 2018 est déjà bien rempli et plein de dossards déjà pris :

  • Foulées de Clichy (pour sa valeur symbolique, je tiens à refaire ma toute première course chronométrée) (10km)
  • Les 10km de l’AP-HP
  • Course Royale à Versailles Go Sport Running Tour (15km)
  • Trail du Muguet (version 20km)
  • les 20 km de Paris
  • etc !

+ There are no comments

Add yours