Tuto tutu pour courir

Tuto tutu pour courir


Pour la Course des Princesses du Go Sport Running Tour 2017, il me FALLAIT un déguisement. Le tutu me paraissait tout indiqué et girly à souhait. Ici on parle donc de rose paillettes, mais c’est tout à fait possible de faire dans d’autres nuances (un magnifique rouge et vert sur le thème Noël par exemple !)

La fine équipe en tenue.

Voici le cahier des charges :

  • Qu’on puisse courir avec (la base quoi…).
    • parfait, pas du tout gênée pour les 8 km par 30°C
  • Simple et rapide à réaliser, mais avec un joli tombé : ssur le net il y a pléthore de tutos de tutus « sans couture », mais en vrai, le rendu n’est pas top, ça fait un peu lambeaux, et le « bouffant » n’est pas des plus harmonieux.
    • Testé et approuvé par 2 copines qui ont assisté à l’atelier « je couds pour la première fois » !
  • Pas cher
    • 6€ (et encore, je suis certaine qu’il est possible de trouver du tulle bien moins cher !)

Donc pour réaliser un magnifique tutu, il vous faudra :

  • une machine à coudre, même la plus basique conviendra
  • du fil (#captainobvious)
  • de quoi repasser
  • du tulle rigide (celui avec de grosses alvéoles, pas le tout fin vaporeux) : 2.5m en 145cm de large (je crois que c’est assez standard)
  • une bande de tissu de récup’ de longueur = (2 x tour de taille) +60 cm environ et de largeur 15/20 cm
  • Option : Des accessoires et petits trucs à coudre en plus pour personnaliser votre création : galon à paillettes, sequins, fleurs en tissu etc.

Selon votre niveau de couture, il y a à chaque fois, la version « grande débutante » (pour les newbies) et la version « c’est bon, je sais passer un fil de fronces quoi !« .

Let’s go sew !

Jeu des 7 différences.

Préparation

Découper la pièce de tulle en 3 bandes de largeur à peu près égales, on est pas au millimètre près !  On part donc d’un morceau de 145 x 250 cm pour arriver à 3 morceaux d’environ 48 x 250cm.

Si vous voulez coudre un galon ou de la déco parallèle au bas du tutu, c’est maintenant !

Fronce

Superposer les trois couches bord à bord et passer deux fils de fronce.

En gros ça veut dire : choisir un point droit le plus long possible sur sa machine, mettre bord à bord les 3 pièces de tulle et coudre les 3 pièces ensemble par une couture à environ 3 cm du bord. Normalement on met des épingles, mais là avec le tulle c’est mission impossible ! On fait une 2e couture parallèle à la première, espacée d’environ 1cm de la première, et donc (pour ceux/celles qui suivent) à 5 cm du bord ! tout cela c’est « environ », on est pas au millimètre près. Ces fils de fronce seront retirés par la suite, c’est une sorte de guide pour faire de jolies fronces.

Faites une petite marque aux ciseaux pour repérer le milieu, ça nous servira pour la suite ! Attention à ne pas couper les fils de fonce que vous venez de coudre….sinon….bah on recommence 🙂

Ensuite, il faut froncer, jusqu’à atteindre l’ordre de grandeur de votre tour de taille. Pour froncer, on tire sur les deux fils du dessus (ou du dessous, vous verrez bien, il y a un côté qui fait froncer et pas l’autre…). Il faut il aller doucement, petit à petit, en faisant coulisser les fronces, en mettant bien les deux fils en tension pour éviter que l’un d’eux ne cède. Vu la quantité à froncer, je vous conseille de froncer par chaque côté, puis que les fronces se rejoignent au milieu, c’est plus simple. C’est normal qu’il y ait 5/10 cm de tulle non froncé à chaque bout.

 

 

Ceinture

Repasser la ceinture et repérer avec une entaille aux ciseaux le milieu, et, de part et d’autre, 1/2 de votre tour de taille.

Poser le tulle à plat sur une surface de travail (table, planche à repasser) et poser la ceinture dessus bord à bord (endroit de la ceinture contre le tulle)  et faire correspondre en fixant avec des épingles :

  • 1 point : le milieu ceinture avec le milieu tulle
  • 2 points : chacun des repères « tour de taille » avec l’endroit où s’arrêtent/commencent les fronces. Il y a donc 5/10 cm de tulle non froncé qui dépassent du repère sur les côtés. Cela permettra que les deux pans de tulle se superposent harmonieusement quand le tutu sera fermé et porté !

On retourne l’ouvrage (tulle sur vers nous) et on répartit bien les fronces sur chaque portion entre les épingles pour ne pas qu’il y ait de gros pâtés de tulle.

On retourne à nouveau l’ouvrage pour pouvoir épingler soigneusement tout la ceinture sur le tulle. Ne pas hésiter à mettre la quantité d’épingles car le tulle épaissi par les fronces a tendance à ne pas rester en place.

Ensuite, coudre l’ensemble à quelques centimètres du bord (4.5 cm environ), grosso-modo entre les deux fils de fronce. Au fur et à mesure de l’avancée du pied de biche, bien ramener le tulle et les fronces perpendiculairement à la couture (cf photo ci dessous), sinon vous allez coudre les fronces en biais et le tombé ne sera pas joli !

On rabat alors la ceinture, on passe un coup de fer pour bien aplatir la couture (fer côté ceinture, pas côté tulle car tulle = synthétique = fond si fer trop chaud) et on prolonge la couture par un pli sur la partie libre de la ceinture de chaque côté. On plie aussi la partie supérieure de la ceinture et on marque ce pli au fer.

L’idée c’est de rabattre la ceinture sur l’autre côté (qui sera l’endroit du tutu).

Si ça coince car il le tulle restant est trop long pour l’épaisseur finale de la ceinture, pas de panique : on va ratiboiser le tulle qui sera coincé à l’intérieur de la ceinture comme ceci :

Après, on rabat la ceinture et on l’épingle tout le long….jusqu’aux extrémités (même quand il n’y a plus de tulle !) comme ça on ne fera qu’une seule couture et se sera fini !

pour les extrémités de la ceinture, on peut faire un petit pliage pour faire un petit ourlet :

on marque bien au fer le tout plié :

 

Et c’est parti pour la dernière couture ! à quelques millimètres du bord en essauent d’être le plus droit et régulier possible car ce sera l’endroit du tutu, celui qu’on verra.

Pour faire les « angles », on arrête de coudre, on laisse l’aiguille de la machine plantée dans le tissu à l’endroit où on souhaite faire l’angle, on soulève le pied de biche, fait pivoter l’ensemble de l’ouvrage, redescend le pied de biche et on continue la couture !

Il ne reste plus qu’à couper les fils qui dépassent et pendouillent, éventuellement retirer les fils de fronce qui seraient visibles, et voilà ! C’est fini !

Vous pouvez désormais aller vous pavaner par 30°C au Château de Versailles entre copines.

 

+ There are no comments

Add yours