Casque à conduction osseuse : AfterShokz Sportz Titanium

Casque à conduction osseuse : AfterShokz Sportz Titanium


Courir sans musique m’est généralement très difficile. En pleine nature, ça passe encore, mais pas très longtemps.
Courir à Paris les oreilles bouchées par des écouteurs m’a causé quelques frayeurs (bien qu’étant très prudente…). Sur les courses, j’aime bien avoir conscience des gens qui sont juste derrière moi et qui envisagent de me dépasser, histoire de ne pas me faire surprendre et sursauter, pouvoir me décaler un peu. Et pour ça, l’ouïe est importante !

En flânant sur internet, j’ai découvert l’existence de la conduction osseuse. Et j’étais extrêmement sceptique sur l’efficacité du système :

Est-ce qu’on « entend » vraiment bien la musique sans passer par le tympan ? (à priori, ça marchait assez bien pour Beethoven)

Et puis j’ai été chez décathlon et oh miracle : un exemplaire de démonstration qui fonctionne ! (le modèle top du top Trektz Titanium, avec bluetooth et batterie intégrée) Je chausse le truc, essaye de l’ajuster au mieux et lance la petite musique de démonstration. On « entend » parfaitement bien la musique et on entend parfaitement bien les sons extérieurs. C’est surprenant.

Cette technologie semble répondre à mon besoin de musique tout en restant à l’écoute de mon environnement. Problème : c’est un équipement assez cher (150€ pour le modèle Trekz). Heureusement la marque propose d’autres modèles, plus modestes, en filaire sans bluetooth par exemple. Parfait, je n’utilise pas (et n’ai pas envie d’utiliser) le bluetooth. Mon choix s’est donc porté sur le modèle Sportz Titanium avec micro pour environ 70€.

Déballage et aspect général

Après moults déboires avec Colissimo, voilà enfin mon colis. En un clin d’œil on sent que tout le département marketing s’est donné à fond : le packaging est sympa.

La madame sur le packaging a l’air très contente.

L’objet est bien protégé dans sa boîte et semble de bonne facture. Le casque est très léger et le plastique ne fait pas cheap.
On a donc : le casque (avec sa commande « kit mains libres » et sa batterie, à quelques centimètres du jack 3.5), une housse de protection ainsi qu’un câble micro USB pour le recharger.

Le bidule déballé

 

Je tente de l’allumer…mais non…il me faudra d’abord attendre environ 2 heures avant que la batterie soit pleine.

Test à la maison

Comment se positionne ce truc ? En fait l’arceau vient se mettre tout seul et les petits pads tombent pile poil là où le son est optimal. Optimal est un bien grand mot. Disons que dans la vie civile je suis plutôt sensible au « bon son », aux bonnes enceintes et aux bons écouteurs. Là je me console en me disant que ce n’est que pour courir et que j’ai couru ces derniers mois avec des écouteurs Samsung bas de gamme et que ça a été. Ça manque cruellement de basses et comme je suis bassiste, si je n’entends pas les lignes de basse dans les morceaux, cela ne va pas-du-tout. La solution est de pousser les basse à fond sur l’equalizer du lecteur : on arrive à un résultat acceptable. MAIS si on pousse trop les fréquences basses, les vibrations deviennent plus amples (cf. cours de physique du collège) et ça chatouille ! Bref, un équilibre à trouver.

Selfies d’oreille. Je suis également diplômée d’un master en choucroute capillaire.

Je m’interroge, même si il n’y a pas de haut-parleurs, on entend clairement le son lorsque le dispositif est à l’approche de l’oreille un peu comme les mecs qui suspendent leurs écouteurs à leurs oreilles en les laissant pendouiller quoi. Je me demande donc si ce que l’on entend n’est pas « flatté » par le son issu des vibrations perçues via les tympans. Pour vérifier cette hypothèse, je me munis de mes super protections auditives à atténuation linéaire -25dB (en fait ce sont juste des boules quiès sur-mesure, qui coûtent un bras : indispensable pour pratiquer et profiter des musiques amplifiées). Avec les oreilles bouchées, le son qui sort du casque perçu par conduction osseuse est complètement différent : énoooormément de basses, c’est très déroutant et assez fatiguant pour l’oreille. La technologie fonctionne bien en elle-même, mais ce n’est pas agréable. Mais bon, si j’ai choisi un tel casque ce n’est pas pour me boucher les oreilles en même temps !

Après toute cette série de tests et 20 minutes d’écoute, j’ai un vilain mal de crâne qui se déclare. Est-ce lié ? je ne sais pas.

Test dehors

La batterie est très plate et légère, elle se glisse facilement contre le smartphone dans une poche ou une banane. Une petite pince est présente sur le fil ce qui permet d’accrocher le câble au niveau de la bretelle de la brassière pour ne pas que l’ensemble ballotte trop.

Test course à pieds en milieu urbain : plutôt non.

J’ai donc été faire un petit tour en ville, pas sur des grandes avenues passantes. Quelques voitures par-ci par-là, une sirène de pompiers de temps en temps.

Ce qui va :

  • L’abord des passages cloutés est beaucoup plus rassurant. Jusqu’à ce qu’un scooter électrique décide de débarquer sans faire gaffe d’un contresens cyclable.

Ce qui ne va pas :

  • pour les filles et les garçons aux cheveux longs….il faut bien faire quelque chose de notre crinière, pour ma part, c’est une natte. Et cette natte vient taper sur l’arceau dans la nuque à chaque pas, ce qui fait légèrement bouger les pads et perturbe l’écoute.
  • En milieu urbain bruyant, on n’entend plus rien de la conduction osseuse.
  • Encore ce mal de crâne au bout de 15 minutes d’utilisation. Pas assez de recul pour statuer définitivement si c’est dû au casque ou non. [EDIT : après plusieurs essais dans différents contextes, je pense que cette technologie ne me convient pas du tout car ces maux de tête surviennent à chaque utilisation. ]

Globalement, je ne pense pas utiliser ces écouteurs pour courir à Paris car l’environnement est trop bruyant. Plus d’inconvénients que d’avantages dans ces conditions. Next !

Test course à pieds en milieu (très) calme : plutôt oui.

Je décide de donner une chance à ce casque en le testant dans d’autres conditions : sortie campagnarde en sous bois. Je change aussi ma coiffure (très important pour la suite).

Me voilà dans les sous-bois accompagnée des gazouillis de quelques volatiles sylvestres. J’ai fait une queue de chevale-natte haute, qui passe dans le trou arrière de la casquette : ainsi les cheveux tapent moins sur l’arceau dans la nuque et c’est bien plus confortable pour l’écoute.Je profite donc bien mieux de cette expérience et commence même à apprécier ce casque !

Ce qui va :

  • C’est assez agréable d’entendre les oiseaux et les différents bruits d’impact des chaussures en fonction du terrain.
  • Pas de surprise quand un VTT arrive derrière vous. On l’entend.
  • La qualité d’écoute est très sensible au positionnement, cela force donc à garder la tête droite ! Si on se penche, on entend plus rien…

Ce qui ne va pas :

  • Oubliez tout de suite les musiques d’ambiance, avec des arrangements subtils et beaucoup de dynamique : vous n’en profiterez absolument pas. Tout d’abord le son est très compressé et ensuite, je trouve qu’on est beaucoup plus sensibles aux écarts de dynamique avec la conduction osseuse.
  • Dans mon cas (ouïe fragile, sensible au bruit) la fatigue auditive arrive assez rapidement : j’ai couru 50 minutes, je ne suis pas certaine d’avoir pu garder le casque plus longtemps. J’ai une sensation de « prise de tête » pas très agréable à la longue. Sans doute un rapport avec les maux de tête rencontrés lors d’une utilisation en environnement urbain bruyant : fatigue induite par le dispositif + bruit ambiant.

Conclusion : non.

  • La conduction osseuse me fatigue assez rapidement « les oreilles », mais c’est un ressenti très personnel. A chaque utilisation, je suis prise de maux de tête. C’est LE point négatif qui m’empêche de profiter de cette technologie.
  • Je pensais pouvoir utiliser ce casque essentiellement en ville, du coup c’est raté ! En revanche pour les environnements calmes, c’est plus adapté.
  • Mieux vaut ne pas trop s’attacher à la qualité du son. Il est nécessaire d’adapter son choix de musique sinon on n’en profite vraiment pas.

+ There are no comments

Add yours